Aurèle Baudouin

Description:

Vertus : Magie persistante (Mineure), Musique enchanteresse (Mineure), Compétence forte (Mineure, Musique enchanteresse), Excellente Énergie (Mineure, deux fois), Excellente Communication (Mineure), Don de velour (Majeur), Art fort (Rego, Mineure)

Vices : Compatissant (Mineure), Malédiction de Vénus (Majeure), Compagnon animal magique (Une araignée facétieuse de la taille d’un poing et nommée Minerva, Mineure), Condition nécessaire (Musique ou chant, majeure), Aucun sens de l’orientation (Mineure)

Bio:

Parens : Valgravian, Bellaquin

Ayant grandi parmi les ménestrels jusqu’à 14 ans, Aurèle fut remarqué par un mage de la maison Jerbiton. Cette dernière se montra intéressée et l’intégra en tant qu’apprenti.

Magicien élégant à l’allure de dandy mystérieux, sa perception du monde est tellement influencé par sa recherche du Beau qu’il est incapable de pratiquer la magie sans y mêler son incantation aux chants ou à la musiques. Pour lui, la musique est une magie et c’est la pureté de l’accord (sa proximité avec le démiurge) qui influence le monde. Esthète de nature, la recherche du beau est également importante pour lui.

Son objectif, outre parfair sa méthode musicale de pratiquer la magie, est de rapprocher le monde des Mages de celui des vulgaires.

Sceau magique : une musique accompagne la magie. Par la suite, le silence est empreint d’une certaine réminiscence et toute personne sensible perçoit une forme d’écho (comme s’il avait lui même entendu la mélodie et que ce silence la lui rappelle)

Aurèle Baudouin

Ars Magica Yrmgarld Syrus